La Posture, c’est la position du corps ou d’une de ses parties dans l’espace. Votre posture soutient votre message.

La question est la suivante : Êtes-vous conscient de votre posture lorsque vous parlez en public ? Ou plus exactement de vos postures ?

J’entends souvent :

  • « Il n’a pas la bonne posture »
  • « Il y a des bonnes et mauvaises postures »
  • « C’est la posture à avoir pour démarrer une intervention »

En fait, votre posture transmet un message ! Lorsqu’elle est alignée avec ce que vous êtes en train de dire et votre intention, c’est la bonne. Votre posture soutient votre message.

Parlons des « mauvaises postures » justement :

  • Celle de l’enfant timide, jambes resserrées et mains dans le dos.
  • Celle du cowboy : jambes très écartées par rapport au bassin, bassin rétroversé.
  • Celle du séducteur : légèrement sur une jambe, main dans la poche.
  • Celle du trac : mains jointes devant.

Ces postures deviennent des « mauvaises postures » si elles durent ou si elles apparaissent à des moments inappropriés.

Par exemple lorsque vous ouvrez un discours, vous accueillez votre public. À ce moment-là une posture d’ouverture sera appropriée. Un peu comme lorsque vous dites bonjour à quelqu’un vous avez un mouvement vers lui.

En revanche cette posture ne sera pas appropriée si vous démarrez votre intervention avec une histoire très personnelle, émouvante, avec un ton confidentiel.

Plutôt que de vous demander quelles sont les bonnes ou mauvaises postures, demandez-vous si celle que vous choisissez à un moment donné est celle qui soutient votre message et votre intention.

Votre corps fait partie de votre communication. Il précèdera toujours vos paroles et il ne ment pas. Donnez-lui la chance d’exprimer ce qui vous passionne à propos de votre sujet de présentation.

Pour cela, allumez votre feu intérieur avant de prendre la parole et votre corps exprimera naturellement ce qui vous anime.

Let’s Work Together

Echangeons sur vos projets

Si vous avez des questions, des commentaires, ou souhaitez échanger avec nous, n’hésitez pas à nous écrire.